Epilepsie

L’épilepsie est un des troubles neurologiques les plus courants reste peu et mal connue. Environ 600 000 Français sont épileptiques, dont la moitié a moins de vingt ans. Parmi eux plus de 25 000 Bretons.

Les crises sont la conséquence d’une activité anormale, excessive et non contrôlée d’un groupe plus ou moins important de neurones. L’épilepsie se caractérise par la répétition spontanée de crises imprévisibles, soudaines et souvent très brèves, qui prennent des formes très diverses.
Aussi pouvons-nous parler « des » épilepsies !

Selon la région du cerveau affectée par la décharge épileptique, les manifestations sont très différentes. Les crises peuvent engendrer : …. une minime perte d’attention, …. une brève secousse musculaire, …. jusqu’à des convulsions sévères et prolongées pouvant même parfois s’associer à un relâchement des sphincters.

Les causes des épilepsies sont variées et restent, dans la majorité des cas, inconnues. Cependant il est possible de distinguer trois catégories d’épilepsies:

– Dans 60% des cas, la cause de l’épilepsie ne peut être identifiée. On parle alors d’épilepsie cryptogénique.

– Les épilepsies idiopathiques présentent elles, un caractère génétique plus ou moins démontré. Toutefois la transmission de l’épilepsie est très complexe et ne concerne qu’une infime partie des épileptiques.

– Enfin les épilepsies symptômatiques sont dues à une lésion cérébrale (tumeur, encéphalite, accident vasculaire, traumatisme crânien…..).

70% des épileptiques souffrent d’une maladie peu active ou contrôlée par un traitement.
15% disposeraient d’une capacité à l’autonomie à condition d’aide et de soutien.
15% restent fortement handicapés du fait d’une épilepsie sévère, ou encore en cas d’épilepsie stabilisée associée à d’autres pathologie importante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *